PATRIMOINE ARCHITECTURAL

Patrimoine rural

Le patrimoine rural a façonné en partie l’image du territoire de Toulon Provence Méditerranée. Valorisé au travers de visites patrimoniales, il contribue à la valeur attractive des villes et villages. Il est important de ne pas perdre l'authenticité de chaque édifice.

 Le patrimoine rural est souvent, empreint de spécificités. Les anciennes fermes, pigeonniers, fontaines, lavoirs, canaux, moulins, fours à cade, à chaux... rappellent l’activité agricole, très présente avant l’expansion urbaine du 19ème siècle et subsistent encore dans les villes et villages. Ces petits édifices constituent une richesse patrimoniale évidente sur notre territoire. 

De nombreux éléments architecturaux forts ont été préservés et restaurés, à l’image des fontaines de Toulon, du moulin du bonheur à Hyères-les-Palmiers, des fontaines de La Valette-du-Var, du Canal des Arrosants et du moulin de Palisson à Ollioules ou encore du canal Jean Natte à la Crau.

Depuis des années, les communes de l'agglomération se mobilisent pour rendre vivant ce petit patrimoine.

Découvrez notre  patrimoine rural

Les fontaines (Hyères-les-Palmiers)

Vous pourrez découvrir de nombreuses fontaines retraçant l'histoire du patrimoine rural de la ville. Elles se confondent d'ailleurs étroitement avec le passé historique de la commune. Au 15ème siècle, la construction du canal Jean Natte permit l’alimentation en eau des fontaines de la ville. Ce n’est qu'au 19ème que l’eau potable est acheminée vers les fontaines de Hyères. (Visite libre).

Le Moulin du Bonheur (Hyères-les-Palmiers)​

Cet ancien moulin à vent datant du 18ème siècle situé sur l'île de Porquerolles constitue un élément identitaire et préservé sur l'île. Il est situé derrière le Fort Saint-Agathe sur une colline au-dessus du village.
Géré par l’association « Sauvegarde du Patrimoine de Porquerolles » vous pourrez découvrir lors de votre visite l’architecture de l’édifice mais aussi son fonctionnement et plus généralement l’agriculture du 18ème siècle sur l’île de Porquerolles. Le Moulin est ouvert tous les jours de la semaine à partir du mois de Mai jusqu’à fin Septembre.
Pour les visites payantes avec guide, les tickets s'achètent au Fort Saint-Agathe.

Le circuit des fontaines (Toulon)

Toulon, ville d'histoire est empreinte du charme provençal de Raimu mais aussi de ses 83 fontaines dont les sources d'eau ont été rapidement captées par les romains. Aux 18ème et 19ème siècles, la présence de nombreuses fontaines valut à Toulon le surnom de "Ville des fontaines" : Fontaine-buffet, fontaine-chandelier, ou encore fontaine-lavoir, fontaine abreuvoir... Partez à la découverte du vieux Toulon au fil de l’eau et laissez vous guider par le clapotis des fontaines…
 
(Visite libre ou guidée).

Le Canal des Arrosants (Ollioules)

Cette balade serpente la ville et retrace l'histoire des canaux qui irriguaient les exploitations horticoles, alimentaient les moulins, les lavoirs... l'histoire de l’eau à Ollioules débute dès l’implantation des premières populations dans la région. Régulé par gravitation, le Canal des Arrosants témoigne d'une science admirable dans le calcul des pentes nécessaires à une bonne répartition de l'eau.

(Visite libre ou guidée).

Le Moulin de Palisson (Ollioules)

Le moulin de Palisson date du 16ème siècle et appartenait au seigneur d'Ollioules. Au 17ème siècle celui-ci fut vendu à la ville. Ce moulin à blé, qui fonctionnait grâce au Canal des Arrosants est resté en activité jusqu'au 20ème siècle. Vous pourrez y découvrir quelques vestiges du moulin d'origine (grande meule, arc de type "gothique", grands corbeaux de pierre, emplacement de la roue horizontale en bois), ainsi que des fragments du mécanisme des 19ème et 20ème siècles. 

La ville d'Ollioules en partenariat avec le Groupe de Recherche sur le Patrimoine Ollioulais, a restauré le lieu depuis près de 10 ans.

Le Moulin de Palisson est ouvert au public du mardi au vendredi de 11h à 12h et de 17h à 18h et le samedi de 11h à 12h.

Vieux moulin (Ollioules)

Rue Salengro

Moulin à huile dont les chapelles de pressages sont conservées. Cet ancien moulin fut construit au 18ème siècle pour remplacer les moulins privés. Il fut vendu à un particulier au 19ème siècle. En ruines, le bâtiment, propriété de la Ville d'Ollioules a été restauré et abrite des salles d'expositions temporaires.

La Criée aux fleurs (Ollioules)

50 rue Nationale

Dans les années 1950, trois criées fonctionnaient à Ollioules. Dès trois heures du matin, les fleurs étaient apportées par les agriculteurs. La vente, conduite par le crieur, commençait à cinq heures. Les fleurs défilaient sur le tapis roulant, sous l'oeil attentif des acheteurs. La présence du Canal des Arrosants et la douceur de son climat ont fait d'Ollioules, pendant plus d'un siècle, un centre important de production florale. Durant les 19ème et 20ème siècles, la culture de la fleur coupée et son commerce ont été le moteur essentiel de la prospérité économique de la ville. Parmi ces fleurs, on peut noter les narcisses, l'iris, la renoncule...

Ouvert lors d'exposition temporaire uniquement.

Le Béal (La Crau)​

Blottie au pied du Mont Fenouillet, nichée sur les rives du Gapeau et traversée par le Canal Jean Natte, la ville de La Crau a su conserver grâce à une terre fertile bien irriguée une vaste plaine maraîchère et viticole. (Visite libre)

Le sentier au fil de l'eau  (La​ Valette-du-Var)

L’une des richesses de la Valette-du-Var provient de son abondance en eau, indispensable aux cultures et au développement de la ville, celle-ci ayant développé une activité maraîchère et horticole intense.
Vous pouvez remonter ce « chemin » de l’eau en onze étapes vous menant du centre-ville jusqu’aux jardins de Baudouvin. (Visite libre ou guidée)

Le circuit des fontaines (La Valette-du-Var)

Un tour différent et instructif sur l’histoire de La Valette-du-Var. Une ville qui, au fil des siècles, a bâti sa richesse et ses habitudes de vie sur l’eau qu’il fallait domestiquer pour le bon usage quotidien de chacun.

Le Conservatoire de l'Olivier du Coudon (La Valette-du-Var)

Situé sur les pentes du Coudon, le Conservatoire vous propose de découvrir un patrimoine rural étonnant. Il contribue à la sauvegarde et à la restauration des belles restanques en partant des techniques traditionnelles mais aussi d’un petit patrimoine bâti encore vivant : four à cade, moulin à sang...

L’accès au Conservatoire s’effectue par une piste forestière et un sentier de découverte dans la colline, sentier fléché en rouge et blanc. Vous pourrez ainsi découvrir les petits métiers de la colline. (Ouvert au public).

Visite guidée avec l'association "Les amis du Coudon" : 04-94-27-05-38

Le lavoir public (La Garde)

Autrefois "forum" du village, on y racontait des petites histoires pour oublier la pénibilité de la tâche. À découvrir dans la vieille Garde avec ses nombreuses fontaines qui contribue au charme de cette cité médiévale.

Le Revest-les-Eaux

La commune du Revest-les-Eaux est réputée pour ses sources, ses lavoirs, et ses fontaines...  L’appellation « Revest-les-Eaux » fait en effet référence aux nombreuses sources qui faisaient autrefois la prospérité du village...