Patrimoine paysager et naturel

Patrimoine horticole

L'horticulture constitue un des fleurons de notre patrimoine naturel, économique et vivant avec un savoir-faire historique et des spécialités typiquement méditerranéennes. La Provence est particulièrement propice à la floriculture, une chance dans un marché mondialisé. Le Var est le premier département horticole de France.

L'horticulture constitue un des fleurons de l'économie varoise. La Région PACA est la 1ère région productrice de fleurs coupées en France. 

Cela représente 400 horticulteurs sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée dont 350 situés sur le bassin hyérois et 50 sur la commune d'Ollioules induisant 1500 emplois directs et 2000 emplois indirects.

Il s'agit donc du plus gros bassin de production en France soit 40 % de la production nationale avec une gamme diversifiée de plus de 100 espèces (gerberas, rose, renoncules, anémones, la tulipe...).  

Dans un marché très concurrencé par la Hollande, l'Espagne, L'Israël, mais aussi le Kenya et l'Equateur, le Var se défend avec beaucoup de difficultés. Ce bijou de famille que représente l'horticulture tente d'être préservé tout en mêlant qualité et innovation. Aujourd'hui notre territoire se démarque par :

  • la PBI (production biologique intégrée),
  • des espèces comme la pivoine "primeure", la gyroflée double aux différents coloris... produites dès le mois de mars, contrairement aux autres pays du monde
  • la production de fleurs comestibles pour les restaurateurs.

Le territoire de TPM est très structuré dans ce domaine et il existe une véritable synergie entre les partenaires pour le développement des entreprises. L'horticulture est encore dans cette zone un travail artisanal comparé à la plupart de ses concurrents.

Une station d'expérimentation horticole innovante au service de la filière

Parmi les éléments clefs, un réseau de professionnels spécialisés.

 SCRADH, première en France (Syndicat du Centre Régional d'Application et de Démonstration Horiticole)

Elle mène différents actions telles que :

  1. Des tests de nouvelles espèces et variétés méditerranéennes (des roses coupées parfumées, des giroflées de différentes couleurs...)
  2. Expérimentation de systèmes de culture innovants
  3. Modes de cultures respectueux de l'environnement
  4. Usage des insectes indigènes dans la lutte contre les ravageurs, et développement de la protection biologique intégrée (PBI).

Le SCRADH organise chaque année des journées portes ouvertes afin d'accueillir de nombreux visiteurs, professionnels de l'horticulture, jardiniers amateurs ou simple curieux. À cette occasion, ils présentent le fonctionnement, les essais de la station et propose des conférences. Notre territoire offre une gamme variétale très étendue le SCRADH travaille sur l'innovation de la gamme et sur de nouveaux systèmes de culture.

 Un Lycée agricole et horticole à Hyères-les-Palmiers apporte les formations à l'apprentissage du métier d'horticulteur.​

Une valorisation de la filière horticole

La chambre d'agriculture du Var, le syndicat horticole du Var ainsi que l'association Phila Flor contribuent activement à la valorisation de l'horticulture sur le territoire. Le Syndicat Horticole du Var assure la défense et la promotion de la filière horticole. Il porte notamment le projet des énergies renouvelables.

Un outil de promotion performant

FLORISUD Var Méditerranée regroupe les différents partenaires de l'horticulture varoise, afin d'animer le développement de la filière. Le groupement FLORISUD - reconnu « Système Productif Local » (SPL) par l’Etat français en 2005 pour cette démarche collective - vise à favoriser le développement collectif en réseau de la filière horticole à travers un dispositif de soutien spécifique.

Florisud est également devenu lauréat en 2010 de l'appel à projet "grappe d'entreprise", dispositif de soutien aux clusters français "exemplaires", et complémentaire à celui des pôles de compétitivité.

TPM soutient activement Hyères Hortipole, association qui a pour but de favoriser la recherche et les échanges d’informations entre les partenaires pour la profession horticole, notamment dans le but d’orienter la stratégie des entreprises. L'association compte près de 150 producteurs membres et poursuit ses actions principalement en direction de la défense, du contrôle de la qualité et de la promotion des produits de la marque Hortisud, qui compte 12 espèces stratégiques de fleurs coupées, soit plus de 50 % du chiffre d'affaires du marché aux fleurs hyérois.

Hyères Hortipole s'est engagé dans le programme européen « Flormed » au côté des Baléares, de l'Italie et de l'Espagne, afin de promouvoir l'horticulture et les produits méditerranéens.

Le plus grand centre national horticole

La majorité de la production horticole de la région est vendue aux enchères dégressives à la SICA MAF, (Société d'intérêt collectif agricole), marché aux fleurs de Hyères-les-Palmiers. Cette centrale d'achat est la plus importante de France et la quatrième d'Europe.

Aujourd'hui, le bassin hyérois représente le plus grand centre national horticole et rassemble 70 % de la production nationale de fleurs coupées. La communauté d'agglomération oeuvre pour le développement des espèces méditerranéennes, de nouvelles coopérations méditerranéennes, la création de zones d'activité horticole et enfin la valorisation du patrimoine horticole méditerranéen. La ville de La Crau a investi à 10 minutes du pôle d'activité du Marché aux Fleurs d'Hyères, 13 hectares dans la zone de la Bastidette, afin d'accueillir au coeur d'un bassin horticole, des horticulteurs. Cet espace qui se veut à la pointe de l'innovation sera géré et aménagé par TPM et offrira de nombreux services de qualité :

  • Accès poids lourds,
  • Situation proche du littoral,
  • Accès à l'eau du canal de Provence,
  • Terrains mis à disposition en location,
  • Réseaux de professionnels et de fournisseurs,
  • Gisement de salariés expérimentés,
  • Internet Très Haut Débit
  • ...