Balade dans les forts

Patrimoine fortifié et châteaux

Témoins de l'histoire, des conquêtes et des guerres, les tours, les citadelles, les châteaux ont laissé des traces tangibles sur notre territoire. De la Tour Royale à Toulon en passant par le fort Balaguier à La Seyne-sur-Mer, à la Batterie du Cap Nègre à Six-Fours-les-Plages, le littoral de l'agglomération ne compte pas moins d'une trentaine de fortifications littorales. Mais aussi à l'intérieur des terres, les "Citadelles du Vertige" suspendues aux massifs ont contribué à la défense de la rade de Toulon. Toulon Provence Méditerranée préserve et valorise son patrimoine fortifié.

L’agglomératio​n valorise ses Forts et ses Châteaux

Dès la préhistoire, la caverne est aménagée pour se protéger. L'oppidum s'entoure de fossés, comme pour l'oppidum celto ligure d'Ollioules. L'architecture militaire se perfectionne sous les Grecs et les Romains avec le site Olbia à Hyères-les-Palmiers. Durant le Moyen-Âge, les châteaux se multiplient sur des positions stratégiques. Cette période a vu naître et se développer des édifices à caractère militaire, résidentiel et ostentatoire, symboles de domination et de  puissance. Figures emblématiques de l'histoire médiévale de la région, ils surplombent les vallées, dominent la plaine qu'ils surveillent. Pour certains ils sont encore là, à défier le temps, malheureusement souvent en ruine.

Au cours des siècles, les forts, batteries et autres tours à canons ont contribué à la défense des côtes méditerranéennes.

Aujourd'hui, ils participent à l'enrichissement patrimonial de l'agglomération. Ils présentent à la fois un intérêt historique, architectural et artistique et illustrent l'évolution de l'art de la construction et de l'art militaire.

Toulon Provence Méditerranée a la vocation et l'ambition de valoriser l'ensemble de son territoire et de son patrimoine. Dans cette perspective, les communes s'unissent pour vous faire découvrir l'essentiel des  ouvrages fortifiés présents dans l'agglomération depuis le 4ème siècle av. J.C. Pour découvrir ce patrimoine vous pourrez suivre les 12 itinéraires proposés dans les deux carnets de route "Citadelles du Levant" et vous reporter au guide "Balades dans les forts". Vous pouvez encore vous laisser guider par les "Visites audio-guidées à travers notre patrimoine".

Découvrez nos principaux sites fortifiés

Site Olbia (Hyères-les-Palmiers)

Route de l'Almanarre - Site gréco-romain / Site classé

Situé en bord de mer Olbia est l'unique site de ce type conservé sur le littoral méditerranéen. La plus ancienne cité fortifiée remonte au 4ème siècle avant J.C. Les Grecs puis les Romains ont laissé des traces de leurs civilisations sur le site Olbia, colonie-forteresse de Massalia (Marseille). Un nombre important de vestiges ont été mis à jour : des thermes, des commerces, des habitats, des sanctuaires... Les vestiges d'une abbaye médiévale, Saint-Pierre de l'Almanarre, ont également été découverts sur le site. (Visite libre ou guidée).

Le Fort Saint-Agathe (Hyères-les-Palmiers- île de Porquerolles)

Construit sur l'île de Porquerolles au 16ème siècle, sous François 1er, le fort Saint-Agathe protégea les insulaires contre les Barbaresques. Cette imposante bâtisse s'érigea ensuite en château du village. Située au sommet d'une butte dominant le petit bourg et le port, elle offre de magnifiques points de vue sur la rade d'Hyères et la baie de Porquerolles...

(Visite payante en été uniquement)

Vieux château (Hyères-les-Palmiers)

Un lacis de ruelles grimpe à l'assaut de la colline jusqu'au Vieux château. Adossé au mont Fenouillet, du château il ne subsiste que d’imposants mais remarquables vestiges. De quoi rêver à l'histoire mouvementée de ce qui a suscité la convoitise des comtes de Provence. Le vieux château apparaît sans conteste comme l’un des ensembles castraux les plus importants de Provence et un remarquable exemple de l’architecture défensive du Moyen-Âge du 11ème siècle.

(Visite libre ou guidée)

Château féodal (Ollioules)

Situé sur les hauteurs, il surveillait la plaine et contrôlait le passage des gorges d'Ollioules. Au fil des siècles, les occupants successifs ont profondément modifié le bâti d'origine. Les traces d’occupation les plus anciennes encore visibles aujourd’hui datent du 12ème siècle. C'est à partir de cette époque que le manoir fut progressivement rehaussé et agrandi, pour correspondre au prestige de la famille vicomtale de Marseille et aux impératifs de défense... (Visite libre ou guidée extérieure uniquement)

Tour médiévale (Revest-les-Eaux) 

Tour donjon du 13ème siècle - Inscrite au titre des monuments historiques

Perchée sur un piton rocheux, elle domine le village et représente sans doute le donjon d'un château du 13ème siècle. Comme toutes les tours de guet, elle devait être un lieu de refuge pour la population et un emblème de pouvoir. Son origine reste méconnue mais l'on suppose qu'elle faisait partie d'une enceinte fortifiée appelée « Castrum de Revesto »...  (Visite libre uniquement extérieure)

Village fortifié et château (La Garde)

Le vieux village médiéval fortifié de La Garde est coiffé d’un château et d'une chapelle romane du 12ème siècle. Il occupe une position dominante qui fit de lui un refuge idéal, comme le montrent ses portes fortifiées et son enceinte protectrice.
Flâner dans le dédale de ces ruelles pleines de charme, vaut le détour... (Visite libre ou guidée extérieure uniquement)

Tour Royale (Toulon)

Pointe de Pipady - 1524 / Ouvrage classé

Construite au 16ème siècle, sous les ordres de Louis XII, la Tour Royale est la première tour de défense du port et la première tour à canons construite en bord de rade, un solide verrou pour contrer les invasions. Elle reste célèbre pour son rôle de prison mais surtout par le souvenir de l'épouse du générale Bonaparte venue saluer le départ de son époux pour l'Egypte en 1798. La Tour Royale surnommée "Grosse Tour" en raison de ses dimensions imposantes jouxte un vaste parc paysager s'ouvrant sur la mer...

Visite uniquement pendant les Journées Européennes du Patrimoine et le Festival de musique en été

Tour Beaumont (Toulon)

Mont Faron - Mémorial du Débarquement en Provence

Située au sommet du mont Faron à 542 m d'altitude, il s'agit d'un des plus beaux belvédères de la côte et sa vue sur la rade est unique. C'est au 19ème siècle sous le règne de Louis-Philippe et de Napoléon III que le Mont Faron se couvrit de fortifications. Construite de 1842 à 1845, la Tour Beaumont faisait partie du programme de défense et de surveillance de la rade. Elle fut l'objet de violent combats en 1944. La Tour est devenue le musée du Mémorial du Débarquement allié en Provence d'Août 1944. Le monument fait partie de la "Route des hauts lieux historiques de Provence"...

(Visite payante)

Fort Balaguier (La Seyne-sur-Mer)

Corniche de Tamaris - Inscrit au titre des Monuments Historiques

Erigée en 1636, sous Louis XIII, la Tour de Balaguier fut construite pour interdire l'accès à la petite rade. Prévue pour croiser ses feux avec ceux de la Tour Royale à Toulon, elle dissuadait les vaisseaux de tenter de forcer l'entrée de la petite rade, pour attaquer le port ou la ville. Le Fort de Balaguier connut ses heures de gloire le 17 décembre 1793, quand les Armées Républicaines, menées par un jeune officier d'artillerie, Napoléon Bonaparte, chassèrent les anglo-espagnols et délivrèrent Toulon... (Visite payante libre ou guidée intérieure et extérieure).

Fort de la Bayarde (Carqueiranne)

Massif de la Colle Noire

Le Fort de la Bayarde fut construit en 1896 et se situe à 145 mètres d’altitude au coeur du massif de la Colle Noire, entouré d'un  paysage dense et sombre constitué de chênes verts, de chênes liège et de pins d'Alep. Implanté sur la ligne de crête du massif, cet édifice permettait d'empêcher les navires de guerre ennemis de mouiller dans la baie de Carqueiranne.
Ce fort accueille chaque été un des festivals majeurs du département : "Théâtre in Situ". Il offre de beaux points de vue sur les îles d'Hyères.

(Visite extérieure uniquement sauf pendant le festival)

La Batterie du Cap Nègre (Six-Fours-les-Plages)

Parc de la Méditerranée

Cette fortification militaire, construite entre 1846 et 1850, empêchait les navires ennemis de mouiller dans la rade du Brusc avant d'aller attaquer le port de Toulon... Elle abrite aujourd'hui un centre d'interprétation historique consacré à l'activité maritime locale et au passé militaire de cette ancienne fortification. (Visite libre)