Nouvelle compétence

TPM devient autorité portuaire

Nouvelle autorité portuaire sur son territoire, TPM est, depuis le 1er janvier 2017, propriétaire et responsable de l'aménagement, l'entretien et la gestion des 8 ports départementaux jusque-là gérés par le syndicat mixte Ports Toulon Provence.

Comme l'impose la loi de Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRe) qui renforce les champs de compétence des communautés d'agglomération, Toulon Provence Méditerranée exerce, depuis le 1er janvier 2017, la compétence « Aménagement, entretien et gestion des ports départementaux ». La communauté d'agglomération est désormais propriétaire et responsable de la gestion et de l’aménagement des ports suivants :

  • L’Ayguade du Levant,
  • Porquerolles,
  • La Tour Fondue,
  • La Madrague de Giens,
  • Toulon–La Seyne/Brégaillon,
  • Le Lazaret,
  • Saint-Elme
  • Le Brusc.

Ces huit ports sont autant de portes d’entrée sur le territoire communautaire et représentent un poids économique et touristique significatif tant pour son développement régional que pour son rayonnement national voire international.

Chiffres clés
- 6 000 anneaux de plaisance,
- 4,5 millions de passagers transportés et 262 escales de yachts.
Toulon  est le 1er port de desserte vers la Corse avec 1,4 million de passagers, le 3ème port de France métropolitaine pour la croisière. En matière de fret, le port abrite la seule véritable autoroute de la mer avec la Turquie : 3 rotations hebdomadaires et 55 000 remorques transportées en 2016.

Les investissements sur les infrastructures portuaires

Durant 8 ans et alors que les ports étaient gérés par le syndicat mixte Ports Toulon Provence (aujourd'hui dissout), 30 millions d’euros ont été investis pour remettre à niveau l’ensemble des infrastructures portuaires et améliorer les conditions techniques d’accueil de chacun des usagers. Parmi les travaux ou les projets les plus marquants sur les 8 sites : le réaménagement du port du Brusc, la création d’une ZNLA (zone non librement accessible) à Brégaillon, la réhabilitation en cours de la friche industrielle de Bois Sacré pour l’implantation du chantier naval Monaco Marine, l’attribution du concours à maîtrise d’œuvre restreint au cabinet Duchiez-Pietra pour la requalification du site de La Tour Fondue, les mises aux normes de plusieurs aires de carénages dont celle de Porquerolles en vue de l’obtention de la certification Ports Propres sur l’ensemble des ports ou encore et plus récemment, la désignation du groupement EMCC, bénéficiaire du marché conception-réalisation pour la construction du quai croisière en centre-ville de Toulon.

Ces projets, et d’autres encore, sont aujourd’hui portés par la communauté d’agglomération, qui depuis sa création en 2002 a développé une stratégie d’ouverture maritime. Elle puise ses racines dans l’histoire militaire, navale et industrielle de la Rade de Toulon. Ainsi, la politique de TPM s’inscrit dans le soutien à la gouvernance et aux projets de plusieurs pôles de compétitivité, du Pôle Mer Méditerranée et de ses 318 projets labellisés. La communauté d’agglomération favorise l’accueil et l’implantation des entreprises sur son territoire telles que le chantier IMS700 sur le Parc d’Activités Marines à Saint-Mandrier-sur-Mer tout en investissant dans l’Enseignement supérieur ou la Recherche. Cette ambition maritime est portée par de grands événements nautiques fédérateurs à l’image des succès populaires que sont les deux Tall Ship’s organisées en 2007 et 2013, les escales ponctuelles de grands navires d’exception ou plus récemment l’accueil des F1 des mers avec les Louis Vuitton America’s Cup World Series en 2016.