Théâtre musical

MDLSX

  • 25 Avril 20h00
  • 26 Avril 20h00
  • Toulon
De retour au Liberté après Alexis, une tragédie grecque en 2011, la subversive compagnie italienne Motus continue d’interroger les domaines où notre futur se joue. La performance de cette nouvelle création questionne le genre sexuel avec force et poésie

Salle Fanny ​Ardant

Texte Daniela Nicolò et Silvia Calderoni
Mise en scène Enrico Casagrande et Daniela Nicolò

Déconseillé aux moins de 18h.

Le mythe d’Antigone pour mettre en lumière les émeutes urbaines de 2008 en Grèce avec Alexis, une tragédie grecque en 2011, la création participative pour évoquer les tumultes de la crise économique avec Nella Tempesta en 2014 : Enrico Casagrande et Daniela Nicolò ont conçu leur compagnie comme un commando artistique intervenant sur les problèmes les plus brûlants de notre temps. Avec MDLSX, les Italiens appellent à réfléchir sur la théorie du genre. Rappel de la polémique : une petite fille doit-elle nécessairement porter du rose ? Un petit garçon est-il « normal » s’il aime faire le ménage ?... Vrai piège idéologique, le sujet invite surtout à interroger ces stéréotypes sociaux et culturels qui interdisent aux individus de devenir ce à quoi ils aspirent vraiment. Cette performance visuelle et sonore est construite autour du corps androgyne de la comédienne, performer et DJ Silvia Calderoni. Grâce à un dispositif DJ/VJ, elle filme son corps comme un miroir dans lequel son reflet se trouble. Pur vertige onirique, il la fait devenir monstre ou papillon. Dans cet univers queer, brouillant les codes masculin/féminin, Enrico Casagrande et Daniela Nicolò créent des tableaux éminemment esthétiques qui suggèrent avec poésie l’invalidité de la détermination absolue et définitive du sexe d’un individu. Mieux, cette transformation à vue appelle à considérer l’identité comme multiplicité : un véritable hymne à la liberté.

En savoir plus 
Informations pratiques.

Théatre Liberté

83000 TOULON

Tel :

Mail :

Web :

Lieu